La grève du 23 septembre sur les retraites reste très forte à France Télécom !

samedi 25 septembre 2010
popularité : 22%

40% de grévistes à France Télécom

Avec 40% de grévistes, la grève reste très forte et comparable aux chiffres de la mobilisation du 7 septembre (45%).

Ce chiffre de grève montre que le projet de réforme des retraites continue à susciter la colère des personnels.

Comme à chaque mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, France Télécom compte encore parmi les chiffres de grève les plus forts. Aux restructurations, au climat social délétère, s’ajoute la sensibilité particulière des salarié-es sur leurs conditions de départ à la retraite.

Selon les chiffres même de la direction, ce sont 35 000 salarié-es qui devraient partir en retraite dans les dix années à venir et les dispositifs de départs anticipés risquent d’être considérablement encore plus dégradés par la réforme !

Il faut faire céder le gouvernement

De nouveau, les grévistes et les manifestants ont rejeté le report de l’âge de la retraite à 62 ans (à 57 ans pour les bénéficiaires du service actif), le report de l’âge du taux plein à 67 ans, l’augmentation du taux de cotisation des fonctionnaires.

Mais le gouvernement reste encore sourd à l’opposition massive des salarié-es et de la population à sa réforme injuste des retraites.

C’est pourquoi SUD PTT appelle les personnels de France Télécom à se réunir dans des assemblées générales unitaires de grévistes et à décider de la reconduction de la grève. Pour gagner, il faut accentuer la pression, développer des grèves reconductibles et continuer à manifester massivement jusqu’au retrait du projet de loi.

Gagner, c’est possible !

Les moyens financiers existent pour permettre le maintien de la retraite à 60 ans et l’amélioration du niveau des pensions. Il faut imposer un autre partage des richesses aux actionnaires et aux plux riches


Documents joints

PDF - 29.7 ko
PDF - 29.7 ko